Oedipodinae Identifier Consulter
Sphingonotus (Sphingonotus) rubescens rubescens
Auteur :  (Walker, 1870)
Localité type : Egypte, wâdi Gennéh (Sinaï ?)
Dépôt type : NHM Londres, HT m
Spécimens observés :
m, MNHN-EO-CAELIF590 f, MNHN-EO-CAELIF591
Oedipoda rubescens Walker, 1870
Sphingonotus rubescens - Mistshenko 1936

Identification
Coloration ocre rougeâtre avec des taches noires, parfois couleur sable. Espèce assez grande et élancée. Vertex étroit avec une carinule médiane souvent présente (Defaut, 2003). Yeux allongés. Pronotum à carène médiane très faible dans la prozone, métazone presque lisse, finement ponctuée ; bord postérieur en angle obtus et arrondi à l'extrémité. Tegmina longs atteignant ou dépassant l'apex des tibias postérieurs, tachetés de brun sans bande sombre transverse distincte ; nervure intercalée sinuée en S en général très proche de la médiane ou la touchant (mâle). Ailes hyalines avec des nervures noires, pas de fascie noire. Fémurs postérieurs brun noir à la face interne avec une bande jaune clair (si une 2 e, incomplète). Tibias postérieurs bleu pâle avec un anneau clair à la base.
Mâle : Tête nettement au-dessus du pronotum. Longueur de l'oeil/largeur du vertex = 2.50 - 3.35 (Defaut, 2005d). Serrulation de la nervure intercalée grossièrement denticulée.

Pour aller plus loin : étude morphométrique de Defaut (2003, 2005d).

Habitat
Fréquente les milieux arides, steppiques et subdésertiques. Vole facilement aux heures chaudes de la journée ; clic sonore caractéristique des mâles en vol (Bland, 1985).
Dégâts mineurs dans les cultures céréalières (blé, orge) en Arabie Saoudite (C.O.P.R., 1982).

Taille (mm)
Individus d'Espagne et Afrique du Nord
D'après Defaut, 2005d

n Corps* Pron. E/F**
Tegmen
Fém. post.
Mâles 35
17.0 - 22.1
3.5 - 4.4
2.2-2.6
20.0 - 27.4
8.8 - 11.4
Femelles 28
20.5 - 28.4
4.4 - 6.2
2.1-2.7
24.0 - 34.7
10.3 - 14.8
* Long. du front à l'apex des fémurs postérieurs
** rapport Tegmen/Fémur


Répartition géographique
Pourtour de la Méditerranée: Espagne méridionale, Grèce, Libye. De part et d'autre du Sahara et dans les oasis. Afrique tropicale : de la Mauritanie au Kenya et Soudan. Moyen Orient: Arabie, Yemen. Asie du Sud-Ouest, Iran, Afghanistan, Pakistan, Inde ; au nord jusqu'au delta de la Volga (Kaltenbach, 1980 ; Defaut, 2003 ; Ingrisch, 1999).

Maroc
Littoral : Meseta Côtière (Defaut, 2005d) ; Essaouira ex Mogador [Essaouira] (Werner, 1932a) ; Diabat [Essaouira] (Faucheux et al. 2013b) ; Tamanar [Essaouira], Agadir (MNHN).
Moyen Atlas : Defaut, 2005d ; Aït Chaib [Sefrou] (Mokhless et al. 2007).
Haut Atlas : Haute Moulouya et Haouz (Defaut, 2005d) ; Marrakech (Werner, 1932a) ; Asni [Al Haouz] (Chopard, 1939) ; Tagoundaft [Al Haouz], Pays Goundafa, Taouz (Chopard, 1937 (1936)) ; Aït Ourir [Al Haouz] (Maurel, 2008).
Maroc oriental : Taourirt (Maurel, 2008) ; Tendrara [Figuig] (Werner, 1932a) ; Missour [Boulemane] (Defaut et François, 2018).
Pied de l'Atlas : Vallée du Dadès (Defaut, 2005d) ; Kelâat-M'gouna = Tighremt N'Imgounen [Tinghir] (Chopard, 1949(1945-1947).
Anti-Atlas : Defaut, 2005d ; Anmid [Ouarzazate] (legs Louveaux MNHN).
Sud marocain : Vallée du Draa (Defaut, 2005d) ; Marsa Ksira [Sidi Ifni] (Bolivar in Chopard, 1943a) ; Maader Bergat [Tata], El Aïoun du Draa [Guelmim], (Chopard, 1942 ; Chopard, 1949(1945-1947) ; Guelmin (MNHN) ; Agadir Tissint [Tata], (Morales Agacino, 1947) ; Oued Seyed [Guelmim], Oued Khrouf [Tata], Taouz [Errachidia] (Chopard, 1949 (1945-1947)) ; Erfoud [Errachidia], Tazenakht, Tinghir =Tinerhir, Skoura des Ahl el Oust, Amerzgane [Ouarzazate], [Zagora], Foum el Hassan, Akka [Tata] (MNHN).

Maroc-Sahara Occidental
Espèce commune dans tout le Sahara Occidental : Oued Ternit [Es Smara],  Laâyoune, Gueltat Zemmour = Galtat Zemmour [Boujdour], Aousserd, Pozo Tuf (puit), Dakhla ex Villa Cisneros [Oued Ed-Dahab] (Morales Agacino, 1945a, 1947) ; Maader Telmaout [Assa-Zag] (MNHN).

Algérie
Algérie occidentale : Oran (Uvarov, 1923a) ; Parc national des Monts de Tlemcen et Hautes-Plaines  [Tlemcen] (Defaut & Benmammar-Hasnaoui, 2016) ; Tlemcen (Damerdji, 2012) ; Aïn Nouissy, Cap Ivi [Mostaganem], stèle de l'Emir Abdelkader [Mascara], Oued Sefioune [Sidi bel Abbès] (Chara, 1987) ; .
Hauts Plateaux : Takhemaret, Faidja = Jebel El Faïdja [Tiaret] (Chara, 1987 ; MNHN).
Mitidja : Soumaa [Blida] (Guendouz et al. 2011).
Kabylie : Tikjda [Bouira] (Defaut, 2005d).
Massif des Aurès : Baniane [Batna] (Defaut, 2005d).
Hautes Plaines : Reserve Naturelle de Mergueb [M'Sila] (Doumandji et al, 1993) ; Chaiba, Bou-Saâda (Oued el Maitar), Jebel Kerdala [M'Sila] (Maurel, 2008).
Atlas saharien, Oasis : Aïn Sefra [Naama] (Uvarov, 1923a) ; Beni Ounif [Bechar] (MNHN ; Korsakoff, 1958) ; Bechar, Djanet, Plateau du Tademaït [Adrar], Tamanrasset, Ghardaïa, (Doumandji-Mitiche et al., 2001).
Reggan [Adrar], Grand Erg occidental, Ghardaia, Tilrempt [Laghouat], Biskra (MNHN) ; Biskra région sud (Harat et Moussi, 2007) ; Maurel, 2008) ; Ouled Djellal [Biskra], Beriane [Ghardaia] (Maurel, 2008) ; Bir Naam, Mekhadma, commun dans la Wylaya de [Biskra] (Moussi et al. 2011 ; Moussi et al., 2018 ) ; Ouargla (Belhadj et al. 2014) ; Tindouf (Morales Agacino, 1945a) ; Hoggar, Silet [Tamanrasset] (Chopard, 1934 ; MNHN) ; Massif du Hoggar (Kourim et al. 2011(2010)).

Tunisie
Meknassy = Maknassy
Tunis, Sousse : confusions possibles avec S. caerulans (Uvarov, 1923a).
Meknassy = Maknassy, El Guettar [Gafsa] (MNHN).



Sphingonotus rubescens
Sphingonotus rubescens femelleSphingonotus rubescens femelle
Mâle et femelle : Espagne, Ténérife Las Canadas


Carte interactive cliquez dessus

VignetteCarte AFN
Répartition de Sphingonotus rubescens


Note
Les confusions avec S. caerulans font que la répartition de cette espèce reste à préciser.
S. rubescens diffère de l'espèce européenne S. caerulans par les caractères suivants : carinule médiane du vertex bien développée, la prozone du pronotum est plus courte et le bord postérieur plus arrondi. Tegmen et ailes plus longs que chez S. caerulans, nervure intercalée du champ médian : droite chez S. caerulans, incurvée et approchant à son apex de la médiane chez S. rubescens. Les ailes sont généralement complètement hyalines avec les veines noirâtres Uvarov (1923). Le rapport longueur de l'oeil / largeur minimale du vertex : S. rubescens mâles = 2.51-2.95 S. caerulans cf. atlas mâles = 1.93-2.51 (Defaut, 2017d).

Mentions légalesContact