Pyrgomorphinae Identifier Consulter
Pyrgomorpha conica
Auteur : (Olivier, 1791)
Localité du néotype : France,  Cannes
Dépôt néotype : MNHN Paris,  NT f (Kevan, 1971)
Spécimens observés : Nt f, MNHN-EO-CAELIF360
m, MNHN-EO-CAELIF358
 Acridium conicum Olivier, 1791
Pyrgomorpha conica - Bolivar 1898

Synonyme:
Truxalis rhodoptila Herrich - Schäeffer, 1838



Voir les changements taxonomiques du genre proposés (Defaut, 2017a)


Identification

Espèce très variable et difficile à caractériser (Kevan, 1971). Coloration générale variable, grise ou verte, souvent une large bande blanchâtre ou grisâtre sur les lobes latéraux du pronotum, une fascie pâle sur les joues. Fastigium plus long que large ; tête et pronotum portant des points et des granules ; pas de carènes du pronotum distinctes et épine des lobes du pronotum distincte (Massa, 2009) ; bord postérieur du pronotum (femelles) subtronqué. Espace mésosternal de la femelle subcarré. Tegmina atteignant ou dépassant un peu les genoux postérieurs. Ailes non abrégées, nervures plus ou moins rose à la base.
L'examen des génitalia est nécessaire pour une identification fiable.


Répartition géographique

De l'Europe à la péninsule arabique ; Afrique intertropicale avec P. bispinosa et P. cognata (Mestre, 1988).
Semble absent d'Afrique du Nord (Defaut, 2017a).
Etant donné le peu de fiabilité des citations nous ne donnons pas de répartition.

Note
Kevan (1971) a désigné un deuxième néotype (Truxalis rhodoptila Herrich Schaeffer, 1838 femelle) qui doit être considéré comme non valide (Defaut, 2012).



Pyrgomorpha conica femelle neotype
Pyrgomorpha conica conica néotype femelle
Pyrgomorpha conica femellePyrgomorpha conica femelle néallotypePyrgomorpha conica femelle
Truxalis rhodoptila Herrich - Schaeffer, 1838
Syn. Pyrgomorpha conica conica (Olivier, 1791)

Mentions légalesContact